Qui suis-je ?
Qui suis-je ?

Né le 20 mars 1978 dans une famille ordinaire, d’un père ouvrier Peugeot et d’une mère coiffeuse, j’ai grandi à Belfort. C’est aussi à Belfort que j’ai effectué ma scolarité avant de prolonger en classe préparatoire littéraire à Metz puis à Paris. J’ai ensuite poursuivi des études de philosophie à la Sorbonne jusqu’en maîtrise.

A vingt ans, un article de Libération m’a sensibilisé au sort des condamnés à mort aux Etats-Unis à travers celui d’Odell Barnes, exécuté au Texas en mars 2000. Je m’engage alors dans la cause abolitionniste au plan international.

Mon engagement politique s’est concrétisé en avril 2000 lorsque j’ai adhéré au Mouvement des Citoyens pour soutenir l’action de Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l’Intérieur. Issu d’une famille de gauche, je nourrissais un regard critique sur les faits et méfaits de la gauche au pouvoir : intégration européenne, désindustrialisation, développement des communautarismes. Lecteur de La Boétie, Louis Blanc, Jaurès ou Marc Bloch, j’étais très attaché au principe de souveraineté du peuple et au destin de notre Nation dont je ne comprenais pas qu’on l’abandonne aux fantasmes ethniques de l’extrême droite. Ces curseurs permettaient de caractériser l’approche républicaine dont la gauche libérale-libertaire se tenait désormais à bonne distance.

En 2002, j’ai milité lors de la campagne présidentielle de Jean-Pierre Chevènement, puis lors de la campagne contre le Traité constitutionnel en 2005.

Passionné par l’Afrique et le Moyen-Orient, et notamment la Syrie et le Liban où je me suis rendu à de nombreuses reprises, je me suis engagé pour les Droits de l’Homme et l’application du droit international.

Après quelques années au service de l’Éducation nationale, comme surveillant afin de financer mes études, mon parcours professionnel s’est orienté dans le développement local et le travail auprès d’élus locaux sur différentes thématiques : accompagnement politique, foncier, logement, transports publics.

J’ai intégré la direction nationale du Mouvement Républicain et Citoyen lors du congrès de 2010. J’en suis devenu porte-parole en juin 2015.

Attaché à mes racines familiales, je suis revenu m’établir à Belfort à partir de 2011.

Candidat aux élections municipales où je conduis la liste « Oser Belfort », j’ai été élu conseiller municipal de la ville et conseiller de la communauté d’agglomération en 2014.

En 2015, je suis élu conseiller départemental du Territoire de Belfort dans le cadre d’un rassemblement des forces de gauche. Je préside le groupe d’opposition « Union Républicaine » au département.

Mes engagements politiques locaux m’amènent plus spécifiquement à suivre les dossiers liés au développement économique, au logement social et aux transports en commun.