20161017_130639

Portrait : Marion, 20 ans

Qui es-tu ?

Je m’appelle Marion Beauvalet et j’ai 20 ans. J’habite dans les environs de Rouen avec ma famille depuis une quinzaine d’années.

Je suis actuellement en khâgne, classe pour laquelle j’ai fait le choix de me spécialiser en histoire et en géographie.

Qu’est-ce qui t’a poussé à soutenir Bastien Faudot ?

J’ai rejoint la campagne il n’y a que peu de temps. Mon choix a été essentiellement motivé par deux aspects : d’une part la jeunesse et le profil du candidat. Bastien Faudot n’a pas besoin de se créer un personnage, d’user des artifices de la communication pour faire proche des jeunes ou des électeurs dans leur ensemble.

D’autre part, c’est à mes yeux le seul candidat de gauche qui assume le fait d’être souverainiste. Ainsi, soutenir Bastien Faudot c’est en finir avec les hommes politiques contraints par des directives européennes qui freinent selon moi toute possibilité de mener une politique de gauche ambitieuse et les contraint à une simple gestion libérale.

Quel thème de campagne te tient particulièrement à coeur ?

Issue d’une famille d’enseignants, je suis extrêmement intéressée par le programme sur l’Ecole.

Les propositions à ce sujet (revalorisation des salaires, méritocratie…) se distinguent des discours habituels en rappelant que l’Ecole est une institution essentielle qu’il s’agit de ne pas dévoyer et que ceux qui travaillent pour elle sont des clefs tant pour l’émancipation individuelle, celle des élèves que l’émancipation collective.